Portail fransaskois - la communauté en ligne

Search
Search

Actualité ACF

Décès de Carmen Campagne

0 1

Décès de Carmen Campagne

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de la réputée artiste fransaskoise Carmen Campagne.
12345678910Dernière

Actualité FCFA

Déclaration du président de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie

0 4

Déclaration du président de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie

Ottawa, 20 mars 2018 – Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a émis la déclaration suivante pour souligner la Journée internationale de la Francophonie :

« En 2018, on marque le 30e anniversaire de la proclamation de la Journée internationale de la Francophonie, le 20e anniversaire des Rendez-vous de la francophonie et le 10e anniversaire de l’ouverture du Centre de la francophonie des Amériques. Les trois ont un élément en commun : ils symbolisent la volonté des francophones d’ici et d’ailleurs de se rassembler et de s’afficher dans toute leur diversité et leur dynamisme.

Grâce à la Journée, aux Rendez-vous, au Centre, à la Semaine nationale de la francophonie et à une multitude de partenaires, le mois de mars est devenu réellement le mois de la francophonie. Le mois durant lequel partout où l’on se tourne, il y a une célébration de la langue et du fait français.

Nous avons parcouru beaucoup de chemin depuis la proclamation de la Journée en 1988. Nos institutions en font foi. Maintenant, le temps est venu de passer à un autre niveau. Je nous souhaite d’être une francophonie mobilisée, une francophonie en marche, qui a l’audace de s’imposer non seulement au mois de mars, mais tout au long de l’année. Je nous souhaite d’être une francophonie de grands projets, comme la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Une francophonie ouverte, riche de ses mille accents, solidaire de nos frères et sœurs des Premières nations, engagée dans les grands débats sociaux. Une francophonie qui est reconnue comme étant au cœur du succès du Canada.

À tous et à toutes, je souhaite une excellente Journée internationale de la Francophonie ».

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que six organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

Cet article Déclaration du président de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie est apparu en premier sur Fédération des communautés Francophones et Acadiennes du Canada.

Déclaration du président de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale des femmes

0 5

Déclaration du président de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale des femmes

Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a émis la déclaration suivante pour souligner la Journée internationale des femmes :

« Les femmes jouent un rôle majeur dans le développement et l’épanouissement de la francophonie canadienne, que ce soit comme administratrices ou gestionnaires d’organismes, entrepreneures, artistes, militantes, enseignantes ou mères.

Je suis conscient que nous avons encore beaucoup de chemin à faire au niveau de la représentation des femmes dans les postes de pouvoir et de décision dans le réseau de la francophonie canadienne. C’est pourquoi j’invite les organismes et les institutions francophones à prendre des mesures en faveur de l’égalité hommes-femmes sur les conseils d’administration, les comités et les équipes de gestion.

Dans une année marquée par la prise de parole de nombreuses femmes dans le contexte du mouvement #moiaussi, les organismes et institutions de la francophonie se doivent également de s’assurer qu’ils offrent des milieux de travail respectueux et sécuritaires. La FCFA est à développer une politique sur le harcèlement en milieu de travail, et j’encourage nos réseaux à faire également cet exercice.

Je tiens à féliciter l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne, membre de la FCFA, d’avoir organisé l’initiative de mobilisation L’écho des femmes afin de défendre les droits des femmes et de lutter contre les inégalités salariales ».

La FCFA du Canada est un organisme national qui regroupe les associations francophones porte-parole de neuf provinces et des trois territoires, ainsi que six organismes nationaux. Elle a  pour rôle de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des francophones à l’extérieur du Québec.

Cet article Déclaration du président de la FCFA à l’occasion de la Journée internationale des femmes est apparu en premier sur Fédération des communautés Francophones et Acadiennes du Canada.

Revoir les questions du recensement pour mieux dénombrer ceux et celles qui ont droit à l’éducation en français

0 16

Revoir les questions du recensement pour mieux dénombrer ceux et celles qui ont droit à l’éducation en français

Les questions linguistiques posées dans le recensement ne permettent pas à l’heure actuelle de déterminer combien de francophones ont droit à l’éducation de langue française en milieu minoritaire. C’est ce qu’a déclaré ce matin la FCFA au Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes. La Fédération comparaissait dans le cadre d’une étude sur le dénombrement de ceux et celles qui ont ce droit en vertu de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Présentement, seule la question sur la langue maternelle, posée dans le formulaire court du recensement, permet de déterminer le nombre de personnes qui, en milieu minoritaire, ont droit à l’éducation en française. Or, dans une francophonie en profonde mutation, cette seule question ne permet plus de rejoindre tous les ayants droit.

« Dans mon réseau de connaissance, chez moi au Manitoba, il y a Lassana, un Malien d’origine dont la langue maternelle n’est pas le français mais qui utilise cette langue tous les jours. C’est en français qu’il communique avec sa femme, une Chilienne hispanophone. Leur fille va à l’école de langue française; techniquement, ce sont des ayants droits, même si ni l’un, ni l’autre n’a le français comme langue maternelle », a souligné la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

La Fédération est d’avis que des questions comme « Dans quelles langues avez-vous reçu votre éducation » et « Dans quelles langues vos parents ont-ils reçu leur éducation » seraient plus utiles. Elles permettraient d’identifier non seulement les individus de langue maternelle non officielle qui ont été éduqués en français, entièrement ou en partie, mais aussi ceux et celles qu’on appelle parfois les « francophones de génération perdue », soit les parents qui ont été éduqués en anglais alors que leurs propres parents avaient, eux, reçu leur éducation en français.

« Dénombrer ces personnes pour leur permettre d’inscrire leurs enfants à l’école de langue française serait conforme à l’objectif corollaire de l’article 23 en termes de réparations, un objectif qui a été reconnu par les tribunaux », souligne Mme Lanthier.

 

Lire les remarques de la FCFA au comité

Cet article Revoir les questions du recensement pour mieux dénombrer ceux et celles qui ont droit à l’éducation en français est apparu en premier sur Fédération des communautés Francophones et Acadiennes du Canada.

À la recherche d’un plan Trudeau pour les communautés francophones et acadiennes

0 13

À la recherche d’un plan Trudeau pour les communautés francophones et acadiennes

« Pour plusieurs organismes et institutions de nos communautés, il est minuit moins une. Si on veut donner un nouvel élan à la francophonie en milieu minoritaire, freiner le déclin démographique et ralentir l’assimilation, il faut 575 millions de dollars en investissements additionnels pour nos communautés dans le prochain plan d’action pour les langues officielles ». C’est ce qu’a déclaré ce matin le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson.

La FCFA publie aujourd’hui les faits saillants d’une analyse des comptes publics qui montre que les organismes et institutions francophones n’ont reçu qu’une maigre part des fonds de la Feuille de route pour les langues officielles 2013-2018. Cette analyse, réalisée par un comité de travail formé de partenaires de la FCFA, a été présentée au Forum des leaders la semaine dernière.

« Les organismes et les institutions francophones n’ont reçu que 0,25 $ de chaque dollar investi dans la Feuille de route, et 0,07 $ des paiements de transfert de Patrimoine canadien en langues officielles. On sort réellement d’une décennie de plans quinquennaux par le gouvernement, pour les gouvernements. Comment s’étonner qu’on commence à voir des organismes francophones fermer leurs portes? » déclare M. Johnson.

Nous sommes au terme d’un processus de consultation exhaustif, mené dans l’ouverture et la collaboration par la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. Le plan qui émergera de ce processus en dira long sur la vision du Premier ministre Trudeau pour un Canada bilingue. Pour la FCFA, cette vision doit absolument reposer sur des communautés francophones et acadiennes fortes et en croissance.

La FCFA appelle le gouvernement à créer un plan qui produise une véritable transformation pour les communautés, dans cinq grands domaines :

  • Le maintien et l’augmentation du poids démographique de la francophonie ;
  • La création d’espaces de vie en français ;
  • Le renforcement des capacités des organismes et des institutions des communautés ;
  • L’accès à l’éducation en français de la prématernelle au postsecondaire, dans toutes les provinces et tous les territoires ;
  • La revitalisation des communautés francophones en milieu rural et éloigné.

« C’est maintenant qu’il faut agir. Il y a une occasion à saisir, maintenant, pour donner un nouveau souffle aux communautés francophones. Le Premier Ministre Trudeau nous a dit durant la campagne électorale de 2015 que nous comptions, c’est le temps de le démontrer », souligne M. Johnson.

Faits saillants – analyse des comptes publics – Feuille de route pour les langues officielles

Public Accounts Analysis – Roadmap for Canada’s Official Languages – Highlights

Cet article À la recherche d’un plan Trudeau pour les communautés francophones et acadiennes est apparu en premier sur Fédération des communautés Francophones et Acadiennes du Canada.

1234567
L'hebdo fransaskois L'Eau vive - Saskatchewan's French Weekly

Actualité communautaire

12345678910Dernière

L'ACF sur Facebook

L'ACF sur Twitter


Copyright 2018 Portail fransaskois Conditions d'utilisation Déclaration de confidentialité